Parodontologie : quel remboursement par la mutuelle et la sécurité sociale des frais du traitement parodontal ?

Traitement parodontal par mutuelle et sécu

Le remboursement des frais d'un traitement parodontal est possible par plusieurs mutuelles santé pas chères partenaires qui proposent des forfaits spéciaux qui vont jusqu'à 350 €/an et des taux pouvant atteindre 500% de la BRSS.

Quant à la prise en charge de la parodontologie par la sécurité sociale, elle est restreinte aux actes les plus vitaux ; et ce, selon des bases de remboursements fixées par la CPAM (caisse primaire d'assurance maladie).

« Mutuelles-Pas-Cheres.org » explique comment est effectué le remboursement des soins parodontaux et donne une estimation des frais à engager pour retrouver une bouche saine.

Il propose aussi de simuler des devis gratuits afin de choisir une mutuelle qui rembourse la parodontologie non prise en charge par la sécurité sociale et les autres frais bucco-dentaires élevés.

Remboursement parodontie sans mutuelle : quelle est la nature des actes pris en charge par la sécurité sociale en parodontologie ?

Un patient atteint par une parodontie et dépourvu d'une mutuelle santé supporte seul la majorité des frais pour se soigner qui vont jusqu'à 2000 € selon la gravité de l'affection. Toutefois, la CPAM rembourse quelques actes du parodontiste nécessaires quand une infection gingivale menace la santé d’un patient comme c’est le cas pour les femmes enceintes, les diabétiques et les jeunes atteint d’une parodontite agressive.

La prise en charge de la parodontologie par la sécurité sociale concerne 4 actes, qu’elle rembourse à un taux de 70% du tarif de base. Le remboursement de la CPAM couvre le bilan parodontal, le curetage gingival, les attelles de contention dentaires et l’évacuation d'abcès.

Pour plus de détails, voici les bases de remboursements de ses soins parodontologiques respectés par la sécurité sociale et les mutuelles santé :

  • 50,00 € pour le bilan parodontal (codé HBQD001 par la CPAM)
  • 96,40 € pour la pose d'attelles métalliques de contention
  • 28,92 € pour le détartrage sus et sous-gingival (le remboursement est limité à 2 fois par an)
  • 40 € pour le curetage d'un abcès parodontal.

Les 4 actes parodontaux susmentionnés sont sujets à des dépassements d'honoraires et une mutuelle est nécessaire pour les rembourser. De plus, les tarifs de la parodontologie varient selon la durée du traitement et la réputation du praticien qui est libre de fixer ses prix en l'absence de la prise en charge de la sécurité sociale. Néanmoins, le nombre des séances nécessaires est d'une douzaine et il est possible d'évaluer leurs coûts moyens pour soigner la bouche (gencive et os) de la façon suivante :

  • 2 détartrages à 57,84 €
  • 4 à 6 curetages radiculaires (élimination du cément infecté) de 150 € à 250 € l’une
  • 1 séance de réévaluation de 28,92 €

A ce stade du traitement de la maladie parodontale, il est bon de prévoir une valeur estimée à 500 € au minimum, en plus d’une mutuelle capable de rembourser tout dépassement d’honoraires et frais médical refusés par le régime de base. Puis, une phase de traitement chirurgical est obligatoire dans la majorité des cas. En 4 séances, le stomatologue va progressivement :

  • ouvrir la gencive et nettoyer en profondeur les tissus (notamment l’os alvéolaire)
  • retirer les tissus atteints et incurables
  • procéder à une greffe de gencive ou d’os synthétique pour pallier les pertes subites

Le prix de ce traitement de parodontologie avancée est d’un montant de 1500 € environ. Il est aussi possible que le dentiste ou orthodontiste utilise des attelles métalliques, ligatures et prothèse de contention dans le but de réduire les espaces entre les dents (où se nichent les bactéries).

De ce fait, une mutuelle dentaire efficace est indispensable. Elle sert même au remboursement d’un implant dentaire nécessaire à combler le vide laissé par une dent perdue.

Une comparaison des couvertures santé sur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » aide à trouver la meilleure mutuelle pour le remboursement des frais bucco-dentaires chers.

Remboursement traitement parodontal : les mutuelles santé dentaires permettent une prise en charge des frais du parodontiste refusés par la CPAM

Le remboursement de la mutuelle pour le traitement parodontal est entre 100 et 500 % pour les actes prise en charge par la CPAM. La mutuelle santé rembourse aussi le surfaçage radiculaire, la régénération parodontale, la gingivectomie, etc. selon des forfaits de 300, 350 euros ou plus selon les garanties.

Toutefois, un traitement parodontal au laser ou toute autre technologie avancée demande un budget important. Le mieux pour y faire face est de se doter d’une mutuelle sans délai de carence qui accepte de rembourser le patient avant une prolifération de l’inflammation buccale au seuil de chronicité.

Il est à rappeler que le remboursement de parodontologie par la Sécurité Sociale est presque nul. En général, les soins médicaux effectués par le stomatologue et le parodontologue sont considérés comme des actes hors nomenclatures et leurs tarifs sont libres.

Statistiquement, les traitements parodontaux intéressent 85% des seniors (dès 50 ans d’âge). De plus, les maladies bucco-dentaires liées au vieillissement causent 70% des pertes de dents. Ainsi, il est essentiel de prendre une mutuelle retraite avec des niveaux de garanties assez élevés pour réduire les restes à charge relatifs au coût total de l’intervention d’un chirurgien ou dentiste spécialisé.

D’un autre coté, il est bon de savoir que le mauvais positionnement des dents favorise l’accumulation du tartre et d’impuretés entre les dents (milieux favorable à la prolifération des bactéries responsables des infections). Il est donc recommandé de recourir aux services d’un orthodontiste pour prévenir les parodontites. Pour cela, le mieux est d’avoir une mutuelle orthodontie adulte à un âge relativement jeune.

Le remboursement de la parodontologie refusée par la sécurité sociale est effectué par plus d’une mutuelle famille nombreuse ou individuelle : c’est le cas avec :

  • Alptis : 250 € et 300 € respectivement avec les formules « Sublima » et « Clarea »
  • Swiss Life : jusqu’à 305 € annuellement
  • Smam Mutuelle : 250 € au maximum par adhérent
  • APICIL : un maximum de 350 € prévu pour rembourser les soins de parodontie.

De plus, les plafonds des remboursements destinés aux soins buccodentaires peuvent être additionnés durant le traitement pour atteindre des plafonds plus élevés. En effet. Les détartrages en profondeur, les poses de couronnes, etc. sont utiles dans le processus de rémissions pour les patients atteints de parodontites et ils sont inclus dans les garanties des mutuelles santé.

Demandez vos devis comparatifs dès maintenant sur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » et dotez-vous d’une formule adaptée à vos besoins thérapeutiques et budgétaires.


Traitement parodontal : quel remboursement par la mutuelle et la sécu ? 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.1 sur 5 / note basé sur 232 avis
Commentaires
Kaczmarek
Bonjour, je cherche une mutuelle pour une prise en charge pour des soins concernant une parodontite généralisée. Merci.
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Vous pouvez choisir entre plusieurs mutuelles comparées en ligne et opter pour la mutuelle qui convient le plus au remboursement des traitements de parodontologie prévus.
Répondre
morgand
une mutuelle coute 100E par mois soit 1200E par an, pour être remboursé 350E ? cherchez l'erreur, 6000e pour 5ans!je mets l'argent de coté en plus cela me rapporte des intérêts,mutuelles seniors 100 à 120e,mon traitement m a couté 700 E, même pas 1an de mutuelle
Répondre
Guigue
Bonjour
Je dois faire un traitement parodontal non chirurgicale conportant des séances réparties.
Séance de désinfection, séance d’assainnissement parodontal
Séance de nettoyage sous gingival
L’utiLisa tison de lazer avec 2 séances à 3 mois d’intervalle prix 3220€ plus 400€ Coût de l’évolussion cher et pas remboursé je ne sais quoi faire aider moi
Répondre
Ajouter un Commentaire