Mutuelle maternité sans carence et pas chère : quels remboursements sont prévus pour la grossesse et l’accouchement et quelle prime de naissance ?

Mutuelle maternité et grossesse

Les remboursements d'une bonne mutuelle maternité pas chère sont sans délai de carence. Ils concernent les frais médicaux de la période avant et pendant la grossesse, ainsi que ceux de l'accouchement. Ces prises en charge prévues à la femme enceinte ou voulant l’être dépasse 300 % des tarifs de base et forfaits prévus par la sécurité sociale et englobent les honoraires des spécialistes (gynécologue, sage-femme, etc.) et l'hospitalisation ; avec un maximum de 120 €/jour pour la chambre individuelle.

De plus, les meilleures mutuelles pour la femme enceinte sur le comparatif renforcent leurs remboursements par des primes de naissance partant de 300 €. Ce montant est versé sans délai d’attente après l’arrivée du bébé.

Ce genre de mutuelle pour grossesse et accouchement prévoit aussi des forfaits utiles à rembourser des frais de confort à domicile tels les services d’une aide-ménagère en cas d’allaitement.

Lors de faire des devis sur ce comparateur, vous pouvez choisir une mutuelle pas chère à effet immédiat, avec une prime de naissance de 150 à 500 € ; cela aide à réduire les restes à charge d'une maman et son bébé.

« Mutuelles-Pas-Cheres.org » vous révèle plus d'informations utiles pour choisir et profiter au mieux d'une mutuelle spéciale maternité et grossesse sans délai de carence et à la pointe de l'efficacité.

Mutuelle maternité sans délai de carence : 5 remboursements pour femmes enceintes et une prime de naissance la rendent spécifique aux grossesses

Choisir une mutuelle maternité sans délai de carence avec les bons remboursements est devenu une nécessité pour les femmes avant d'être enceintes. De plus, une prime de naissance conséquente est indispensable face au coût global d'une grossesse et d'un accouchement. Dans ce contexte, le comparateur conseille de toujours vérifier 5 garanties pour qu'une complémentaire santé soit adaptée pour une prise en charge complète des frais de maternité :

  • L'hospitalisation : le remboursement de la grossesse par la mutuelle aux frais réels ou au plus près est toujours tributaire de celui des frais de séjour en clinique ou en centre de maternité. Ces derniers constituent près de la moitié de coût et nécessite une complémentaire santé qui assure à la femme enceinte une prise en charge d'au moins de 250 % pour la clinique, l'accouchement par voie basse ou césarienne avec l'assistance d'un obstétricien et un anesthésiste (pour la péridurale).
  • Les consultations et actes techniques durant la grossesse : le remboursement des échographies, analyses et visites chez des gynécologues, obstétriciens, etc. Les meilleures mutuelles durant la maternité proposent des taux compris entre 25 et 350 % en prévision des différents dépassements d'honoraires.
  • Les séances du diététicien : un minimum de 4 séances remboursés à hauteur de 50 € l'une est nécessaire parmi les garanties d'une complémentaire santé d'une femme enceinte, vu le risque du diabète gestationnel et la nécessité de suivre un régime alimentaire équilibré.
  • Le service d'une aide-ménagère : un forfait pour rembourser les frais d'un soutien durant l'alitement consécutif à une grosse à risque est un atout majeur dans une mutuelle spéciale maternité. Cette dernière peut être partenaire avec une agence spécialisée pour minimiser les frais.
  • Le transport médical : en fin de grossesse, une bonne mutuelle permet la prise en charge des frais d'ambulance ou véhicule sanitaire léger pour se déplacer vers le lieu d'accouchement au plus près des frais réels.

En plus des points susmentionnés, obtenir un forfait ou une prime de naissance par la mutuelle spéciale maternité est très appréciable par les femmes qui accouchent d’un bébé. Les meilleures formules à choisir sur ce comparateur prévoient des montants allant jusqu'à 500 € versés sans délai d’attente (moins d’un mois). Cela est intéressant, vu que la Caisse d'allocations familiales (CAF) verse la sienne après 2 mois ; ce qui est lent. Toutefois, il est nécessaire que l'adhésion s'effectue avant d'être enceinte.

Mieux encore, la meilleure mutuelle à effet immédiat durant la maternité n'est pas forcément plus chère que celles avec des délais de carence. Elle peut même être plus économique dans la mesure où l'adhésion se fait à moins d'un trimestre de la date d'accouchement ; et ce, sans diminuer l'efficacité de la prise en charge et les niveaux auxquels sont remboursés les soins.
Une bonne mutuelle maternité sans délais de carence est à la carte pour ajuster les garanties à la femme déjà enceinte ou en essai bébé et prévoit des soins en cas de complication avant ou après l'accouchement.

Par ailleurs, ce genre de formules santé dédiées à la femme en période de grossesse sert à obtenir tous les avantages d'une mutuelle hospitalisation avec un fort remboursement pour les admissions en urgence lors de contractions inattendues, de pertes suspectes ou de douleurs insupportables.

Toutefois, rappelez-vous toujours de présenter une déclaration de grossesse à la mutuelle pour :

  • profiter pleinement des remboursements médicaux spécifiques pour une femme enceinte comme celui des échographies non obligatoires.
  • Etre sûr d'obtenir la prime de naissance ou le forfait maternité et éviter tout retard de son versement par la mutuelle grossesse choisi par femme enceinte.

Mesdames et mesdemoiselles, comparez les offres des assureurs et découvrez quelle mutuelle choisir quand une femme est enceinte. Profitez aussi de meilleures garanties sans période de carence et biens conçues pour la grossesse et l'accouchement.

Mutuelle maternité : quels remboursements supplémentaires prévoir pour les frais spécifiques de maman, bébé et papa ?

Une mutuelle maternité et accouchement est plus efficace si elle rembourse plusieurs frais nécessaires à la femme enceinte, et même au bébé et son père :

  • La prévention médicale des complications, des grossesses à risque et des naissances prématurées.
  • Les admissions en cliniques privées et les frais de conforts (télé, chambre individuelle, etc.).
  • L’éventualité d’une rééducation pour le bébé (d’ailleurs une bonne mutuelle famille ou maternité peut permettre d’assurer la santé du nouveau-né gratuitement la première année).
  • Les médecines douces qui sont des alternatives efficaces pour éviter les antibiotiques et les médicaments lourds de conséquence pour la mère et son bébé. Dans ce contexte, les mutuelles prévoient jusqu'à 300 €/ans pour le remboursement de l'homéopathie, l'ostéopathie, etc.
  • Les repas et le lit d’accompagnant pour le papa désirant soutenir la maman dans la chambre particulière ; certaines mutuelles proposées par le comparateur remboursent ce service de confort à la limite de 30 €/jour.

Toutefois, il est important de savoir quand déclarer à sa mutuelle une grossesse. Pour éviter tout retard, il est bon de prévenir la compagnie le même jour que la caisse d’assurance maladie ; soit durant les 3 premier mois après avoir obtenu les résultats attestant que la femme est enceinte. Cela est le meilleur moyen pour éviter l’omission de la mise au courant de la complémentaire santé.

Le mieux pour choisir une mutuelle pour femme enceinte est de demander des devis comparatifs en ligne pour comparer les tarifs et les taux de remboursements proposés par les compagnies.

La mutuelle maternité va-t-elle devenir incontournable pour les femmes de plus de 45 ans ?

Une mutuelle pour rembourser les frais de maternité intéresse un nombre grandissant de femmes quarantenaires, voire même proches de la cinquantaine. Cela est lié à l'âge moyen d'avoir un premier enfant qui dépasse la trentaine et au penchant accru de retarder les grossesses pour des raisons professionnelles ou financières.

L'envie d'enfanter peut survenir tant que la ménopause n'est pas survenue. D'ailleurs, le taux de conception naturelle à 45 ans est de 6% et le record mondial de la maman la plus âgée est détenu par une indienne de 70 ans.

Dans cette perspective, il est bon d'obtenir une mutuelle avec de meilleures garanties pour la gynécologique, l'obstétrique et la chirurgie pour être bien remboursée suite aux frais liés aux :

  • grossesses à risques, fausses couches et accouchements prématurés
  • césariennes effectuées de façon inattendue
  • séjours prolongés dans les hôpitaux pour s'assurer de la bonne santé des mamans et de leurs bébés
  • admissions des nouveaux nés dans les pouponnières s'ils présentent des faiblesses

Femme pleine d'espoir et d'envie de bébé, ne vous privez pas du bonheur maternel même à 45 ans et plus. Comparez les offres des assureurs et prévoyez une mutuelle adaptée à une grossesse tardive.

Article mis à jour le 28/09/2020 | Par Mutuelles-Pas-Cheres.org


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.5 sur 5 / note basée sur 14 avis
Liste des avis
Sophie
Salut,
J’ai résilié mon ancienne mutuelle car mon employeur vient de nous imposer une obligatoire. Elle n’est pas familiale et du coup, je ne peux pas y ajouter ma fille de 14 ans. Hors, cette dernière vient de m’annoncer (ce matin) qu’elle est enceinte depuis plus de 2 mois et qu’elle ne voulait pas me le dire. Le gynéco dit qu’elle ne peut plus avorter.
Bref ! Existe-t-il des mutuelles qui acceptent des mineures déjà enceintes et remboursent bien les frais de maternité sans être trop chères ?
Merci d’avance.
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Bienvenue sur Mutuelles-Pas-Cheres.org,
Plusieurs mutuelles sont adaptées pour les jeunes mamans et elles sont à des tarifs pas chers. Dans le cas de votre fille, il est conseillé de choisir une formule sans délai de carence, afin que ses frais de santé et de maternité soient remboursés sans attente. Vérifiez aussi la possibilité d’obtenir une prime de naissance ou d’ajouter le bébé gratuitement la première année, lors de faire des devis sur notre comparateur.
Répondre
Myriam
Je suis enceinte de 13 semaines et je cherche une mutuelle qui rembourse bien les frais et les dépassements d’honoraires, vu que mon accouchement en césarienne se déroulera en clinique et j'ai plein d'examen à faire (amniocentèse, etc.).
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Ce qu’il vous faut est une mutuelle sans délai de carence qui rembourse aux frais réels le forfait journalier en clinique.
Pour vos analyses post-accouchement, le mieux est de choisir une formule avec 500% pour les analyses médicales.
Vous avez le choix de faire un devis en ligne et découvrir les formules des compagnies qui proposent une prime de naissance.
Répondre
LILI
Bonjour, J'ai 43 ans et je vais avoir recours à une insémination ou FIV, existe-t-il des mutuelles qui me remboursent malgré un refus de la sécurité sociale ?
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Les mutuelles santé remboursent l’FIV à condition de l’obtention de l’accord préalable de l’assurance maladie. Par contre, en dehors de ce cadre, les complémentaires santé vous remboursent les frais médicaux complémentaire à procréation médicalement assistée ( Hospitalisation, analyses, etc.).
Répondre
Amelie
Bonjour,

Nous revenons définitivement de l'étranger en France. Je suis enceinte de 7 mois. Je vais accoucher en France. Étant française aurais-je droit à la SS, n'ayant pas cotisé à la CFE. Merci d'avance pour votre aide.
Répondre
Marine
J’ai une mutuelle d’entreprise qui rembourse bien la maternité. Mais, elle refuse l’ajout de mon bébé gratuitement. Du coup, la hausse de son prix va être de 31 euros. Puis-je prendre une mutuelle uniquement pour un bébé encore pas né pour qu’elle soit utilisable à sa naissance.
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Vous pouvez prendre une mutuelle pour bébé seul à un prix vraiment pas cher. Toutefois, aucune compagnie ne peut assurer un enfant avant sa naissance. Le mieux est de lui prendre une mutuelle sans délai de carence le jour dès son anniversaire pour qu’elle vous rembourse ses frais de santé y compris les premiers vaccins et visites chez le pédiatre.
Répondre
Juliette
Je suis enceinte et j’ai une bonne mutuelle pour la grossesse. A votre avis, elle peut me rembourser un médicament interdit pendant la grossesse ?
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Le remboursement des médicaments contre-indiqués pendant la grossesse peut être arrêté par une mutuelle. Cette politique a pour but de protéger la santé des femmes enceintes et de leurs bébés. Toutefois, des exceptions existent et le médecin prescripteur peut le préciser sur le bulletin de soins pour permettre le remboursement.
Répondre
Ariane
A votre avis, pour quand est le versement de prime de naissance par la mutuelle ? Ma grossesse est terminée, je n’ai encore rien reçu alors que je ne suis plus enceinte depuis 1 mois.
Répondre
Administrateur de Mutuelles-pas-cheres.org
Le versement de la prime par la mutuelle s’effectue en 48 après l’accouchement, en règle générale. Toutefois, si vous avez adhéré alors que vous êtes déjà enceinte ou vous n’avez pas déclaré votre grossesse à la mutuelle durant les 3 premiers mois, la compagnie peut refuser tout versement.
Répondre
Ajouter un avis