Luminothérapie : son remboursement par la mutuelle et celui de la lampe sont-ils intégraux et nécessaires ?

Luminothérapie remboursement
Devis comparatif - Remboursements de la naturopathie

Les séances de la luminothérapie sont remboursées par plusieurs mutuelles santé et assureurs partenaires comme APREVA. Cette dernière couvre 4 séances par an afin de se distinguer de la concurrence et mieux satisfaire les assurés en manque de lumière.

Dans ce contexte, vous pouvez comparer les garanties dédiées à la luminothérapie et aux pratiques médicales non conventionnelles sur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » afin de choisir la mutuelle qui les rembourse le mieux.

Luminothérapie : à quel remboursement s’attendre pour les séances et l’achat d’un simulateur d’aube ?

Le remboursement de la luminothérapie est effectué par les mutuelles seulement. La sécurité sociale ne participe pas à la prise en charge de ce type de frais, vu que les séances se déroulent dans des centres de bien-être spécialisés.

Toutefois, les mutuelles partenaires de « Mutuelles-pas-cheres.org » proposent des plafonds annuels qui vont jusqu'à 400 € réparties sur l'ensemble des médecines douces. Certaines d'entre elles spécifient le montant imparti à la luminothérapie ; qui est en moyenne de 15 € par séance ; ce qui suffit amplement vu que les prix pratiqués (environ 85 € pour un traitement réparti sur une semaine dans un centre de bien-être).

Par ailleurs, si vous êtes mené à acheter la lampe de luminothérapie (appelée aussi simulateur d'aube), veuillez demander à votre praticien prescripteur de contacter (par écrit) la mutuelle pour lui expliquer son utilité et qu'elle n'est pas chère en comparaison d'un traitement médicamenteux contre la dépression saisonnière, ou l'insomnie.

Néanmoins, la couverture du prix d’un tel appareillage reste tributaire du bon vouloir de l’assureur ; autant éviter les faux espoirs et préférer les séances effectuées dans les centres de bien-être habituellement remboursées par les mutuelles.

De plus, il est bon de tenir compte des autres médecines douces qui permettent d'avoir un meilleur résultat de la photothérapie, comme la naturopathie remboursée à son tour. En effet, un mélancolique a besoin des bienfaits des plantes pour faire le plein de vitamines régulatrices du sommeil et de l'humeur.

Il est important de savoir que la luminothérapie ne traite pas les carences en vitamine D vu que la lampe ne produit pas d'UV.

Alors, comparez les mutuelles spéciales remboursement des médecines douces pour être sûr de vous faire rembourser suffisamment.

Quand le remboursement de la luminothérapie devient-il nécessaire pour l’assuré ?

Le remboursement des frais liés à la luminothérapie est sollicité souvent par ceux qui ont des besoins en lumière naturelle inassouvis au point de leur provoquer des dérèglements physiques et hormonaux.

Vous trouverez ci-dessous le tableau qui présente le pourcentage des personnes dépressives pour chaque tranche d'âge.

Taux des personnes touchées par une dépression

La luminothérapie peut présenter une solution pour aider ces personnes à surmonter leurs pertes de morale. C’est le cas pour :

  • les plus de 70 ans :
    La perte progressive de mobilité entraine un manque d’exposition au soleil. Le problème est aggravé dans les grandes villes où les habitants vivent dans des appartements sans terrasse pour faire un petit bain de soleil, à domicile.
  • les bas salaires et les chômeurs :
    Le manque d’argent entraine de plus longues périodes de travail dans des endroits sombres, éclairés par des lumières artificielles (heures supplémentaires tard le soir, ou tôt le matin). Pire encore, un habitant du nord, avec de faibles moyens financiers, est inapte d'avoir des vacances au soleil en pleine période hivernale.
  • Les originaires d’autres ethnies :
    La couleur des yeux et le teint de la peau présente un inconvénient majeur puisque la plupart viennent de pays chauds. L’absorption de la lumière se fait plus difficilement ce qui augmente les cas de dépressions.
  • les personnes hospitalisées pour une durée de plus de 30 jours et plus : L’admission prolongée en hôpital entraine un changement d’habitude et une baisse de moral. Pour cela, il est recommandé d’être exposé à une aube artificielle pour des durées définies par le médecin. Cela permet d’atténuer la mélancolie et permet un rétablissement plus rapide.

Dans ces conditions, il est utile de bien réfléchir afin de savoir lequel revient mieux ; acheter la lampe, ou faire des séances dans un centre qui propose la luminothérapie. Aussi, réaliser des devis permet de bien choisir la mutuelle qui rembourse mieux. Le comparateur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » est là pour vous faciliter cette tâche.

 

Article mis à jour le 06/09/2017 | Par Mutuelles-pas-cheres.org



Votre avis nous intéresse