En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×
  • Mutuelles pour chômeurs pas chères et adaptées aux périodes sans emploi
    Le comparateur présente les meilleures mutuelles pas chères pour chômeurs qui s’adaptent à la baisse de revenus et au prolongement de la période d’inactivité professionnelle, même sans inscription à pôle emploi ni indemnité.

    Comparez Maintenant

    Mutuelle pour chômeurs à tarif pas cher

Mutuelle chômeur pas chère : laquelle choisir pour un demandeur d’emploi ?

« Quelle Mutuelle santé choisir pour les chômeurs ? » est une question que se pose toute personne après avoir perdu son emploi (démission ou licenciement), qu'elle soit inscrite ou non à « Pôle Emploi ».

Le comparateur des mutuelles pas chères explique les différentes possibilités pour alléger les prix et de trouver une compagnie capable à rembourser les frais médicaux et sans nécessiter une avance d'argent.

Vous avez la possibilité de faire un devis gratuit et de comparer les différentes offres spéciales chômeurs sur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » en moins de 30 secondes, cela vous permet d'économiser de 20 à 40% sur le prix de la mutuelle santé du demandeur d’emploi.

Mutuelle santé pour chômeurs : quels sont les types de formules santé accessibles à l’assuré sans travail ?

Mutuelles Pas Chères
Mutuelles efficaces pas cheres

Le chômeur peut choisir entre plusieurs mutuelles santé pas chères. Pour cette raison, il a intérêt de les comparer afin de découvrir la plus adaptée à sa situation de « sans emploi » parmi les suivantes :

  • La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) :

    Vu la fragilité financière de l'adhérent, la demande de la « CMU Chômage » ou Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) est une solution. Elle est gratuite pour le licencié dépourvu de toute ressource financière ou à très faible revenu. Toutefois, l'obtention d'une telle couverture santé reste conditionnée.

  • la mutuelle d'entreprise :

    La loi Evin prévoit en cas de licenciement une période de « portabilité des garanties santé et prévoyance ». L'ex-employeur est tenu de payer sa part patronale des cotisations durant 9 à 12 mois pour maintenir une couverture santé au licencié
    De plus, l’ex-salarié est tenu de présenter chaque mois un justificatif à Pôle Emploi, la mutuelle d’entreprise et son ancien employeur ; ce document est une attestation que le chômeur est toujours à la recherche d’un emploi.
    Toutefois, l’aide de Pôle Emploi (ex : ASSEDIC) pour obtenir une mutuelle est inaccessible au demandeur d’emploi tant qu’il est en arrêt maladie ou en congé maternité/paternité, vu qu’il est considéré comme un non-chômeur. Dans ce cas, les 3 solutions suivantes sont possibles pour souscrire une mutuelle pour chômeur non indemnisé.

  • un contrat santé limité aux garanties de base :

    Un chômeur sans besoins de lunettes ou soins buccodentaires peut se passer des remboursements qui lui sont consacrés. Dans ce cas, il est plus économique de choisir une mutuelle sans optique ni dentaire.

  • une couverture santé éligible à l'ACS :

    Il existe une douzaine de mutuelles pas chères et à caractères responsables, qui sont accessibles à un demandeur d'emploi bénéficiaire de l'aide à la complémentaire santé (ACS). Cette dernière est comprise entre 100 € et 550 € selon l'âge de chaque bénéficiaire; et une attestation de pôle emploi ou la perception d’une allocation (indemnité) chômage permet de faciliter l’obtention de cette aide à la mutuelle pour demandeur d’emploi.

  • une couverture santé spécialisée pour les frais hospitaliers :

    Un jeune en bonne santé peut prendre une mutuelle pour l'hospitalisation seule qui rembourse ses frais de consultations et ceux d'une admission en centre médicalisé. Elle lui permet de profiter d'un prix pas cher adapté à son budget pendant sa période de recherche d'emploi.

Les 3 derniers types de couvertures santé complémentaires sont à comparer en ligne et sont avantageux pour le chômeur désireux de choisir une mutuelle au meilleur rapport garanties/prix.

Mutuelle chômeur : quelles propriétés doit-elle avoir en cas de démission et un départ de l’entreprise ?

Les caractéristiques d'une bonne mutuelle santé spéciale chômeurs changent en cas de démission ou de licenciement à l'amiable. En effet, selon la nature du départ de l'entreprise, l'assuré fixe le budget alloué aux paiements des cotisations mensuelles et choisit une couverture santé complémentaire à la carte.

Souscrire une mutuelle santé de chômeur gratuite comme la CMU-C limite les remboursements au strict minimum. La meilleure alternative est de choisir une mutuelle de demandeur d’emploi à tarif pas cher avec une sélection de garanties médicales adaptées à la situation financière et médicale.

De plus, la loi « 100 % santé » permet d’obtenir un reste à charge de 0 euro (RAC 0) avec une mutuelle santé pas chère à caractère responsable ; et ce, pour certains frais dentaires et auditifs même avec un taux de remboursement à 100 %.

Dans cette perspective, il est primordial au démissionnaire d'avoir une bonne mutuelle à effet immédiat à prix pas cher qui soit :

  • conçue pour couvrir les soins de première nécessité, les hospitalisations et les médicaments
  • éligible aux percepteurs de l'indemnité chômage et de l'aide à la complémentaire santé (ACS)
  • capable de rembourser rapidement par un service de tiers payant efficace pour éviter l'attente dans une situation financière fragile

Les caractéristiques susmentionnées de la mutuelle spéciale chômeur permettent après une démission de profiter de meilleurs remboursements en cas de coup dur et d'économiser de l'argent dans l'attente de retrouver du travail. Choisissez-là à travers nos devis gartuits.


Article mis à jour le 18/04/2019 | Par Mutuelles-pas-cheres.org


Mutuelle chômeur pas chère : laquelle choisir pour un sans emploi ? Evaluation 3.1 sur 5 note basé sur 95 avis