Mutuelle Optique pas chère : comparatif de remboursements aux frais réels pour lunettes de classe A, et des forfaits de 500 euros ou plus en classe B

mutuelle optique – comprendre calcul de remboursement

Les mutuelles optiques pas chères présentées sur ce comparateur, proposent des remboursements sans reste à charge (frais réels) pour les lunettes de « classe A » et des forfaits optiques de plus de 500 euros (jusqu'à 850 €) pour les lunettes de « classe B » et les lentilles.

Alors, quels que soient vos besoins en optique, le comparateur « Mutuelles-Pas-Cheres.org » vous aide à trouver la mutuelle santé qui vous convient à un prix pas cher.

Mutuelles Optiques pas chères : des remboursements au choix entre frais réels et des forfaits de 500 euros et plus ?

Trouver une bonne mutuelle optique à tarif pas cher nécessite de profiter de la concurrence entre les compagnies partenaires du comparateur et de tirer profit pour avoir des remboursements comme souhaités avec des forfaits de plus de 500 € à tarif concurrentiel.

L'avènement de la loi pour un reste à charge 0 dite aussi « 100 % Santé », permet aux assurés d'avoir une prise en charge intégrale des frais optiques engagées (achat ou changement de lunettes).

Le remboursement aux frais réels pour la classe A est conditionnée par :

  • L'achat d'un cadre de classe A avec un prix de vente limite (PLV) de 30 € et des verres d'une qualité conforme aux exigences de la loi 100% santé ; c'est facile à les distinguer chez les opticiens qui disposent d'un présentoir dédié.
  • Un choix de mutuelle pas chère spéciale optique dotée d'un contrat responsable.
  1. La prise en charge par la mutuelle du prix des lunettes de vue :
    Les meilleures formules de « complémentaires santé optiques » incluent des garanties de remboursements pour les lunettes selon un plafond (montant maximum) ou un pourcentage du PMSS**. Ces derniers permettent de fixer la valeur d'un forfait compris entre 100 et 850 € pour couvrir le coût d'une monture et des verres qui vont avec ; un devis comparatif permet de découvrir les montants proposés par les compagnies partenaire.
    Toutefois, la loi « 100 % Santé » impose aux mutuelles avec contrats responsables de limiter, dès la fin 2019, leurs prises en charge pour les lunettes (verres et cadre) à :
    • 420 euros pour les appareillages pour une correction légère
    • 700 euros pour les lunettes à correction moyenne, y compris avec des verres multifocaux ou progressifs
    • 800 euros pour les lunettes conçues pour des corrections élevées et très complexes.
    En outre, la loi « RAC 0 » pour l'optique va permettre dès le début de 2020, d'obtenir un remboursement de lunettes avec un reste à charge de 0 €. Pour cela, il est nécessaire de choisir un cadre de classe 1 avec un prix de vente limite (PLV) de 30 € et des verres conforme à la réforme « 100 % Santé » (option limité).
    Dans ce contexte, il est clair que pour obtenir un bon remboursement des lunettes haut de gamme il est préférable de choisir une formule santé performante avec ou sans un panier de garanties optiques conforme à la loi « RAC 0 ».
    Par ailleurs, le renouvellement du forfait de la mutuelle pour les lunettes est tous les 2 ans pour un adulte. Toutefois, il est annuel pour les enfants de moins de 18 ans et peut être répété autant que nécessaire pour les petits en dessous de 6 ans.
    Dans certains cas, les mutuelles remboursent les lunettes plusieurs fois par an quand la prise en charge de la sécurité sociale est effectuée suite à une évolution de la vue attestée par un ophtalmologue et la prescription de nouveaux verres de vue.
    De plus, un assuré avisé évite les mutuelles qui remboursent les lunettes selon des taux du tarif de base de l'assurance maladie. Ces derniers aboutissent à des valeurs insuffisantes (300 % pour les verres ⇒ 24,54 € x 300 % = 73,62 € tous les 2 ans).
  2. Le remboursement des lentilles par la mutuelle santé :
    Les garanties des complémentaires santé pour rembourser les lentilles prévoient des forfaits de 50 à 300 € par an. Ces montants peuvent aussi être accompagnés d’un taux à 100 % du tarif de base (BRSS) pour les lentilles prises en charge par la sécurité sociale.
  3. La prise en charge du coût de l'opération réfractive :
    Le remboursement du prix d'une opération de la myopie ou l'astigmatie est effectué par les mutuelles pour l'optique selon des forfaits allant de 100 à 500 euros par œil opéré.
    Ces forfaits sont utiles uniquement quand l'assuré désire être opéré des yeux et deviennent sans utilité après le déroulement de la chirurgie réfractive. Dans ce cas, il est intéressant d'avoir une formule santé modulable afin de supprimer cette garantie après le déroulement de cette opération afin d'obtenir une mutuelle santé moins chère.
  4. Le remboursement de l'ophtalmologue et de l'orthoptiste :
    La prise en charge du coût des consultations en ophtalmologie varie de 100 à 400 %, selon le niveau de garantie de la mutuelle santé. Cela permet de rembourser les dépassements d'honoraires et d'éviter les restes à charge importants.
    Quant au remboursement de l'orthoptiste, il est e 300 % au maximum quand les actes sont de rééducation oculaires sont acceptés par l'assurance maladie. Dans le cas contraire, la prise d'une mutuelle avec un pack de renfort pour l'optique est nécessaire pour obtenir un forfait supplémentaire pour couvrir les frais orthoptiques refusés par le régime de base.

Tenir compte des 4 points susmentionnés permet de choisir une mutuelle qui rembourse bien les lunettes et les lentilles, voire même la chirurgie réfractive. De plus, il est possible de concrétiser un reste à charge de 0 € par le choix d’une compagnie partenaire avec un aisseau de soins comme ceux d'ITELIS, Carte Blanche ou Santéclair, qui comptent des opticiens pratiquant des tarifs moins chers pour les lunettes et conformes aux normes de la loi « RAC 0 ».

Dans tous les cas, le comparateur conseille toujours de choisir une mutuelle à effet immédiat pour profiter du remboursement des frais optiques dès la prise d'effet du contrat d'adhésion. Il est aussi judicieux de vérifier l'utilité d'ajouter des garanties pour couvrir les soins dentaires et/ou les hospitalisations.

Comparez les mutuelles santé gratuitement et trouves pour pas cher celle qui rembourse vous frais optique sans laisser de reste à charge important.

Mutuelle pour l’optique : à quel âge est-il préférable de la choisir avec un forfait élevé pour les chirurgies de la myopie ?

Les mutuelles qui remboursent la chirurgie au laser pour soigner la myopie intéressent des porteurs de lunettes et de lentilles d'âges variables. Cependant, ce sont les jeunes et les personnes âgées de 18 à 40 ans qui ont le plus d'intérêt à choisir des formules santé avec des forfaits élevés pour prendre en charge les opérations réfractives de toutes natures.
Les raisons d'un tel constat ont pour origine 2 faits importants :

  • Les prix des opérations pour corriger la myopie sont en moyenne de 750 €/œil. Néanmoins, ils sont moindres avant d'atteindre l'âge de 40 ans, puis ils augmentent considérablement. En général, les tarifs pratiqués par les chirurgiens-ophtalmologues commencent à 650 € pour un patient de 18 ans et finissent par frôler la barre de 1500 €/œil vers un âge de 55 ans.
  • L'opération pour 2 yeux permet de résoudre le problème de la myopie sur période de 15 à 20 ans quand elle est réalisée à un jeune âge (18 à 25 ans) ; cette période permet d'économiser sur les prix de près de 10 paires de lunettes et de prendre une mutuelle sans garantie optique à un prix pas cher. En revanche, dès 40 la myopie peut récidiver à tout moment ou persister même après une opération.

Dans ce contexte, il est plus judicieux de prendre, dès le jeune âge, une mutuelle avec un forfait élevé pour rembourser les opérations réfractives et contre la myopie en plus de ceux dédiés aux lunettes et aux lentilles ; pour cela, comparez les formules des maintenant.

Article mis à jour le 27/12/2019 | Par Mutuelles-Pas-Cheres.org


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.0 sur 5 / note basée sur 15 avis