Mutuelle diabétique : meilleur remboursement des frais de diabète (lunettes, dentaire, médicaments et diététique) après celui de la sécurité sociale ?

Mutuelle santé pour diabétiques types 1 et 2
Devis mutuelle pour diabétiques

Une bonne mutuelle santé pour diabétiques rembourse le traitement (médicaments), les lunettes et les soins dentaires (implants, prothèse et parodontologie). Sa prise en charge après celle de la sécurité sociale concerne aussi les frais du nutritionniste, du podologue et ceux des bandelettes pour l'auto-surveillance glycémique.
Les remboursements de plusieurs mutuelles santé pas chères spéciales diabète de type 1 et 2 couvrent aussi les frais médicaux refusés par la Sécurité Sociale dans le cadre d'une affection de longue durée (ALD) prise en charge à 100% (implantologie dentaire, diététique, etc.). Elles proposent aussi des garanties dédiées aux médecines douces, les cures thermales et actes préventifs pour éviter l'aggravation de leurs maladies avec des forfaits qui vont jusqu'à 300 €/an.

Certaines des mutuelles pas chères proposées permettent d’obtenir des lunettes quasi gratuites grâce à l’option « 100 % Santé ». C’est pareil pour différentes couronnes posées sur les implants dentaires.

« Mutuelles-Pas-Cheres.org » propose de choisir une mutuelle de ce genre pour les diabétiques et les personnes prédisposées à cette affection..

Ce comparateur vous dévoile, en détail, les remboursements prioritaires à prévoir en cas de diabète de type 1 ou 2 et pour les personnes exposées à ce genre d’ALD.

Mutuelle diabétique : quels remboursements avant et pendant l'insulinodépendance pour le traitement, le dentaire, les lunettes, etc. en plus du 100 % de la sécurité sociale ?

Liste des Mutuelles
Pas Chères
Mutuelles efficaces pas cheres

Le choix des garanties de remboursement d’une mutuelle pas chère pour le diabète du type 1 ou 2 change selon l’évolution de la maladie et sa gravité. Toutefois, la prise en charge des frais de lunettes, des traitements dentaires (dont les implants), des médicaments et de la diététique reste prioritaire que la sécurité sociale prenne en charge à 100 % ou non.

Ainsi, l'assuré diabétique a intérêt de privilégier une complémentaire santé avec les remboursements adéquats selon son état médical :

  1. Cas de la mutuelle du diabétique du type 2 avant l'insulinodépendance :

    Le patient suit un traitement pour retarder l'utilisation des injections d'insuline et son diabète lui permet d’avoir une prise en charge à 100 % par la sécurité sociale pour ALD. Pour cela, il a besoin d'une formule santé pas chère qui rembourse les coûts consécutifs aux :

    • dépassements d'honoraires des spécialistes (diabétologue, cardiologue, nutritionniste, etc.) ; pour cela, un taux minimum de 250% est utile pour diminuer les restes à charge suite aux consultations.
    • Achat de lunettes : le remboursement des frais d'optique en cas de diabète est plus flexible, vu que la mutuelle prend en charge les verres de vue à plusieurs reprises sans attendre le délai habituel de 2 ans. Cela nécessite un changement prématuré de l'acuité visuelle ; ce qui est fréquent avec la fluctuation du taux de glycémie. Le mieux est de prendre une mutuelle qui rembourse 2 fois les verres chaque année.
    • Soins dentaires et l'implantologie : les complémentaires santé effectuent la prise en charge des soins des dents, de la parodontologie qui constituent une part importante des frais médicaux d'un diabétique. Les taux vont jusqu'à 350 % en plus de forfait pour rembourser les implants dentaires qui atteignent 2000 à 3000 €/an.
      Ces garanties restent utiles même si la sécurité sociale accorde au diabétique la prise en charge à 100 % pour les dents abimées par la maladie.
      Le patient est aussi conseillé de prendre une mutuelle qui rembourse les détartrages dentaires et les traitements des caries selon des plafonds augmentés par des packs additionnels. Cela est pour éviter le déchaussement rapide et la perte des dents qui touche les personnes ayant un taux de glycémie élevé.
      Les mutuelles des diabétiques sont aussi plus performantes quand elles ont des dentistes et des parodontologues partenaires ; ce qui permet de traiter les problèmes buccodentaires à moindre prix et encourage les patients à se soigner les dents et les gencives.
      Pour les cas de diabète très grave, une formule avec un remboursement des implants dentaires peut devenir superflue. Dans ce genre de cas, les dentistes refusent de poser les piliers (partie dans l'os), vu le risque d'hémorragie et/ou d'infection accru. Le mieux est de privilégier des garanties pour mieux couvrir les frais liées aux soins qui stabilisent le taux de glycémie avant de penser à l'implantologie.
    • consultations du diététicien qui propose des régimes alimentaires pauvres en glucose et en graisses responsables de l’aggravation du diabète. D’ailleurs, les meilleures mutuelles proposent des forfaits qui permettent de rembourser jusqu’à 30 €/consultation de diététicien.
    • thérapies naturelles (cure thermale, naturopathie, réflexologie, etc.) utiles pour améliorer la production de l'insuline ; autant prévoir des garanties similaires à celles d'une bonne mutuelle pour les médecines douces à prix pas cher.
    • sevrages tabagiques et substituts nicotiniques pour arrêter la cigarette responsable, en partie, de la destruction du pancréas.
  2. Cas de la mutuelle du diabétique du type 1 ou 2 insulinodépendant :

    Les remboursements cités ci-dessous intéressent l'assuré qui s'injecte de l'insuline même si la prise en charge de son ALD est à 100% par la Sécurité Sociale. D'autres sont aussi à prévoir pour diminuer les restes à charge liés aux :

    • achats des appareillages médicaux (stylos injecteurs, pompes à insulines, appareil de mesure continu du glucose, etc.) à remplacer avant les délais imposés par le régime de base suite à une avarie. Ce genre d'accessoires pour diabétiques est pris en charge par des forfaits annuels conjointement par la Sécurité Sociale et la mutuelle santé.
    • hospitalisations urgentes lors des comas diabétiques. Dans ce cas, des garanties efficaces pour couvrir le prix du transport sanitaire, de la chambre individuelle et des admissions en centres spécialisés, sont nécessaires.

Cependant, toutes les mutuelles pour diabétiques ont des garanties similaires. Ces dernières concernent les remboursements prévus pour :

  • le lecteur de glycémie, les bandelettes réactives et le tensiomètre qui sont essentiels pour surveiller l'état de santé à domicile. Ces accessoires sont remboursés jusqu’à 100% de la BRSS pour éviter des restes à charge inattendues.
  • les pédicures et les soins des pieds très importants pour éviter les complications et les amputations ; le remboursement du podologue est souvent une garantie phare recherchée par les assurés atteints du diabète. Pour cette raison, il est bon d’obtenir un plafond de remboursement proche de 400 €/an.
  • les consultations répétitives des ophtalmologues pour surveiller les glaucomes et les cataractes responsables de déficiences oculaires. De plus, la mutuelle du diabétique permet le remboursement des lunettes suivant le nombre de paires prises en charge par la Sécurité Sociale selon l’évolution de la vue plus fréquente.
  • le suivi psychologique qui permet de diminuer le stress et la nervosité reconnus comme des causes aggravantes de la maladie.
  • les chirurgies bariatriques si l'assuré a un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 35 Kg/m². Pour cela, il est bon de vérifier la possibilité d'obtenir un excellent remboursement du bypass ou de la sleave par la mutuelle du diabétique.

D'autres garanties sont souhaitables, si l'assuré désire profiter de tout le confort possible pour faciliter sa vie. A titre d'exemple, le forfait dédié au remboursement des semelles orthopédiques et des chaussures pour diabétiques est un atout incontournable pour les malades qui risquent d'avoir des ulcérations aux pieds.

Diabète et remboursement des lunettes : quelle mutuelle prendre pour mieux couvrir les besoins optiques des diabétiques avec et sans sécurité sociale ?

Le diabète altère souvent la vue des personnes affectées. D'ailleurs, des études publiées sur « diabete.fr » montrent que le besoin en lunettes se double pour un diabétique de type 2 vu de l'atteinte fluctuante du nerf optique par cette pathologie chronique (surtout chez les seniors).

Quant à la prise en charge des montures et des verres pour un profil ALD, la Sécurité Sociale refuse de l'effectuer à 100 % et gardent les mêmes taux et plafonds habituels. C'est la mutuelle santé qui intervient pour couvrir les lunettes de vue selon les 2 modes suivants :

  • Un contrat « 100 % santé » : la mutuelle permet de couvrir aux frais réels les lunettes de classe A (avec 0 € reste à charge) tant que ces dernières correspondent à certains critères imposés par la loi.
    D'ailleurs, la moins chère des mutuelles avec ce type de contrat assure un remboursement totale des lunettes quasi gratuites. Pour cela, il est nécessaire au diabétique de s'adresser à un opticien partenaire avec sa complémentaire santé et pratiquant le tiers payant (pas d'avance de frais).
  • Un contrat non responsable : l'assuré a le libre choix de prendre une mutuelle incluant des forfaits renforcés pour rembourser les lunettes de vue (monture + verres), avec la possibilité de changer annuellement les verres en cas de correction de la vue. C'est aussi une solution intéressante pour les patients cherchant à se procurer des lunettes haut de gamme à des prix libres. Dans ce cas, plusieurs mutuelles optiques sont présentes sur le comparateur pour bien rembourser les lunettes de votre choix sans aucun plafond de restriction.

Garder à l'esprit les points révélés précédemment est le meilleur moyen, pour le diabétique, afin de choisir une mutuelle efficace et pas chère lors de comparer les offres des assureurs sur « Mutuelles-Pas-Cheres.org ».

Mutuelle spéciale diabète de type 2 : ses garanties intéressent-elles d'autres profils d'assurés et pourquoi ?

Les personnes à risque sont, aussi, intéressées par les mutuelles destinées aux diabétiques du type 2. En effet, plusieurs assurés ignorent qu'ils sont prédisposés à la maladie et se retrouvent pris au dépourvu, suite au diagnostic médical malencontreux.

L'astuce pour obtenir la bonne formule santé est d'effectuer une estimation du risque encouru de développer un diabète du type 2 dans l'avenir ; pour cela, il suffit de regarder l'illustration suivante :

Risque de développer un diabète de type 2

33% des Français présentent des risques accrus de devenir diabétiques ; cela est lié aux régimes alimentaires riches en sucre et le manque d'activité physiques causé par la sédentarité (travail dans un bureau, peu de marche à pied, etc.). De plus, ceux qui entrent dans les catégories suivantes sont exposés à la maladie :

  • les quadragénaires et les seniors qui ont des antécédents aggravants comme le tabagisme et l'alcoolisme.
  • les personnes en surpoids, avec un IMC supérieur à 25 Kg/m² ; dans ce cas, il est conseillé de diminuer les apports énergétiques à 1200 K calories par jours.
  • les individus génétiquement prédisposés, surtout s'ils ont des parents diabétiques.

De plus, les mamans prédisposées au diabète ont tout intérêt à dépister leurs bébés pour vérifier s'ils ont des taux de glycémie anormaux. Dans ce cas, une mutuelle adaptée est requise afin de rembourser les frais médicaux particuliers du jeune enfant (diabétologue, diététiciens, injections d'insuline, etc.).

Dans tous les cas, le mieux est de choisir une mutuelle pas chère avec des garanties spécifiques pour le remboursement des mesures glycémiques, les bilans sanguins et les achats des compléments alimentaires prescrits. Cela est facilité par les services de comparaisons gratuites proposés par « Mutuelles-Pas-Cheres.org ».


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.7 sur 5 / note basée sur 31 avis
Ajouter un avis