Remboursement du prix des prothèses mammaires : combien prévoient les mutuelles pas chères et la sécurité sociale pour ces accessoires intimes ?

Prise en charge prix prothèse mammaire – Sécu et mutuelle

Le remboursement du prix d’une prothèse mammaire externe par les mutuelles santé pas chères peut atteindre le taux de 500% de la BRSS après la prise en charge à 100 % de la sécurité sociale suite à un cancer du sein. Cela permet une couverture au frais réel du tarif compris entre 23 et 250 €.

Quant aux prothèses internes (implants), elles sont remboursées à des taux maximaux de 400% après une augmentation mammaire ou une reconstitution de la poitrine acceptée par le régime de base (pour les cas de cancers, atrophies des seins, etc.).
Le mieux est de choisir une mutuelle pas chère qui prévoit des niveaux de garanties élevés pour rembourser le prix de la prothèse mammaire, et même le soutien-gorge qui va avec.

Dans la suite, le comparateur « Mutuelles-pas-cheres.org » explique comment se fait la prise en charge et le remboursement d'une prothèse mammaire interne ou externe par la mutuelle et la caisse primaire de l'assurance maladie (CPAM) en 2020.

Remboursement de prothèse mammaire externe : à quelles conditions est-il possible via les mutuelles pas chères et la sécurité sociale et sur quel prix de base ?

Une prescription médicale est l’unique condition pour obtenir le remboursement d’une prothèse mammaire externe par la Sécurité Sociale et la mutuelle santé qui intervient à plusieurs reprises pour éviter les restes à charge en cas de renouvellement prématuré. Pour cela, le médecin remplit un formulaire spécial avec la mention de la pathologie et des symptômes qui nécessitent l’utilisation d’un tel accessoire.

La base de remboursement de la prothèse mammaire par la sécurité sociale varie selon les matières utilisées :

  • 240 euros pour la prothèse technique en silicone.
  • 180 euros pour la pris en charge du prix d'une prothèse mammaire en silicone standard
  • 25 euros pour rembourser les prothèses mammaires externes en textile.

De plus, le renouvellement de la prise en charge de la prothèse mammaire après un cancer est possible tous les 18 mois dans le cadre d’une prise en charge d’ALD (affection de longue durée) à 100%. Néanmoins, le remboursement du régime de base reste insuffisant, vu l'usure des prothèses externes et la nécessité d'en changer tous les 9 à 10 mois. De plus, il est indispensable d'utiliser des soutiens-gorge adaptés plus chers que les normaux et généralement fournis en pharmacie.

Le remboursement d’un soutien-gorge pour prothèse mammaire est effectué uniquement par la mutuelle, vu l’insistance de la prise en charge par la sécurité sociale. Pour cela, les complémentaires santé prévoient des forfaits annuels de 300 euros par ans.

La prise en charge du prix des prothèses mammaires supplémentaires pour en changer est assuré par plusieurs mutuelles présentées par le comparateur « Mutuelles-pas-cheres.org ». C’est aussi le cas pour le prix du fauteuil roulant et des autres équipements utiles à un malade du cancer ou un convalescent.

Toutefois, la prise en charge des prothèses mammaires achetées en ligne est toujours refusée ; c’est aussi le cas pour le remboursement du soutien-gorge même en cas de cancer. Le mieux est d’achetés ses accessoires chez un prothésiste reconnu par la CPAM.

Faites une comparaison des garanties médicales et dotez-vous d’une complémentaire santé fiable en cas de frais médicaux importants.

Remboursement du prix d’implant mammaire interne : quand la CPAM et la mutuelle santé effectuent la prise en charge et sous quelles conditions ?

Le remboursement du prix d'une prothèse mammaire interne (implant) est réalisé par les mutuelles et l’assurance maladie sous condition d'être dans l'une des situations suivantes :

  • une affection longue durée : une assurée souffrante d’un cancer du sein peut subir une mastectomie. Du coup, le recours à une prothèse interne fait partie des frais remboursables
  • une malformation congénitale : les seins tubéreux ou d’une taille inférieure à un bonnet « A » peuvent être une raison valable pour accéder à une prise en charge par la Sécurité Sociale et la mutuelle de l’implant mammaire
  • un remplacement d’une prothèse défectueuse : certaines patientes ont besoin de nouveaux implants. C’est dernier sont remboursables uniquement si les anciens ont déjà été pris en charge.

Les trois cas susmentionnés prouvent que l'activation de la prise en charge de la sécurité sociale est possible uniquement dans le cadre d'une chirurgie réparatrice de la poitrine. Quant à la mutuelle santé, elle rembourse le tarif de l’achat ou du changement de l’implant mammaire selon les taux fixés par le niveau de garantie choisie.

Pour cela, le chirurgien est tenu de rédiger une demande d'accord préalable à déposer par l'assurée sociale au bureau de CPAM (caisse primaire d'assurance maladie), afin d’obtenir la prise en charge de la sécurité sociale en cas d’augmentation mammaire ou de réparation de la poitrine.

Toutefois, la grande majorité des chirurgiens pratiquent des dépassements d'honoraires qui peuvent atteindre 3000 € par sein. Ainsi, le remboursement de la sécurité sociale est insuffisant et il est indispensable de prendre une couverture santé personnelle avec tous les atouts d'une mutuelle hospitalisation efficace.

Remboursement de dermopigmentation : de combien est-il par la mutuelle et quand est-il complémentaire à celui des implants mammaires ?

La prise en charge du prix d'une dermopigmentation (tatouage médical) est possible par la mutuelle santé dans les cas de la reconstitution des plaques aréolomamelonnaires. Le taux de remboursement par les compagnies partenaires peut atteindre 400 % sur une BRSS de 125,40 € si le tatouage est effectué par un médecin dermatologue dans le cadre d'une ALD exonérante.

Le remboursement de la dermopigmentation est effectué en complément de celui d'une reconstitution mammaire après l'ablation et la pose d'implant mammaire suite à une mastectomie liée à un cancer. Il est nécessaire, vu les dépassements d'honoraires qui élèvent le tarif à 400, voire 600 € du tatouage des tétons et des aréoles mammaires.

Pour éviter les restes à charge et être remboursée pour une dermopigmentation des seins, il est indispensable d'éviter les tatoueurs et de s'adresser aux médecins spécialisés.

Demandez vos devis comparatifs dès maintenant, optez pour l’une des meilleures couvertures santé et profitez de remboursements avantageux.


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.1 sur 5 / note basée sur 47 avis
Liste des avis
Lokou
Je souhaite faire une augmentation mammaire et je voudrais savoir les valeur de la PEC de ma mutuelle.
Répondre
Jade
La PEC de l’augmentation mammaire par la mutuelle varie selon le niveau de garantie. Pour savoir de combien il est, il suffit de voir sur votre contrat (ou tableau de garanties) le taux de remboursement affecté aux actes et honoraires chirurgicaux.
Répondre
Ajouter un avis